NORMES CE DES PANTALONS & BLOUSONS MOTO

La norme EN 13595

 

La norme EN 13595, datant de 2002, « Vêtements de protection pour les motocyclistes professionnels » – Vestes, pantalons et combinaisons une ou deux pièces – définit le cadre précis, reproductible et basé sur des études scientifiques d’accidentologie à la réalisation de tests permettant de certifier un vêtement de protection pour motocyclistes.

DÉCOUPAGE DU VÊTEMENT PAR ZONES EN FONCTION DES CATÉGORIES DE RISQUE :

Au cours d’un accident, les risques d’impact et d’abrasion sont variables sur un vêtement. Le vêtement est ainsi découpé en 4 surfaces selon 4 catégories de risque:

les emplacements de la zone de 1 représentent un risque d’impact élevé: la zone
1 doit être pourvue de protecteurs destinés à absorber les chocs.
les emplacements de la zone 1 et zone 2 représentent un risque d’abrasion élevé.
les emplacements de la zone 3 représentent un risque modéré d’abrasion.
les emplacements de la zone 4 représentent un faible risque d’abrasion.

PRINCIPAUX CRITÈRES DE TESTS DE PANTALONS ET BLOUSONS MOTO

Les produits doivent répondre à tests précis

TESTS MÉCANIQUES


Résistance à l’abrasion

Résistance au déchirement

Résistance à la coupure par impact

Résistance à l’éclatement (Coutures,
fermetures éclair, matériaux des différentes
zones du vêtement)

Absorption de l’énergie d’impact avec des
Coques de protection homologuées EN-
1621-2012

TESTS CHIMIQUES


Solidité des teintures

PH du cuir

 TESTS DE MAINTIEN


Ajustement et ergonomie

Maintien du vêtement

Maintien du protecteur contre les chocs


Abrasion
abrasion


Coutures
coutures


Déchirement
déchirement


Impact
impact


Coques de Protection Homologuée EN-1621-2012
protections

abrasion

coutures

déchirement

impact

protections

1 : Equipement de protection pour motocyclistes
2 : Numéro de la norme CE

3: Niveau de performance

Premier X : Niveau le plus élevé de résistance à l’abrasion.
Deuxième X : Niveau le plus élevé de résistance à la coupure.
Troisième X :
  Niveau le plus élevé de résistance à l’éclatement.